Bruit Aérien – Vaucluse (84) – Fiche de Lot

Le standard de données porte sur les zonages et périmètres géographiques délimités dans le cadre d’un plan d’exposition au bruit (PEB), d’un plan de gêne sonore (PGS) ou de cartes de bruit stratégiques (CSB) d’un aérodrome. Élaborés à partir d’une méthode de calcul, de bases de données et de données d’entrée sur les infrastructures, le trafic et les trajectoires, les PEB, PGS et CSB définissent plusieurs zones d’exposition au bruit autour d’un aérodrome mais ont trois finalités différentes :
• l’objectif d’un PEB est de maîtriser l’urbanisation ;
• celui d’un PGS est de déterminer des zones ouvrant droit à l’aide à l’insonorisation ;
• les CSB ”… ont pour objet d’évaluer et de prévenir les nuisances sonores résultant d’activités humaines, notamment les bruits émis par les moyens de transports, le trafic routier, ferroviaire ou aérien …” ;

Le présent standard distingue :
• les zones de bruit définies dans le cadre d’un PEB (au nombre de 3 ou 4) :
– Zone A : Zone de bruit fort où le Lden* > 70 ;
– Zone B : Zone de bruit fort où le Lden < 70 et dont la limite extérieure est comprise entre Lden 68 et 62 (selon les aérodromes) ;
– Zone C : Zone de bruit modéré comprise entre la limite extérieure de la zone B et une limite comprise entre Lden 64 et 52 (selon les aérodromes) ;
– Zone D : Zone de bruit comprise entre la limite extérieure de la zone C et une limite correspondant au Lden 50 ;
• les zones de gêne définies dans le cadre d’un PGS :
– une zone I de gêne très forte (comprise à l’intérieur de la courbe d’indice Lden 70) ;
– une zone II de gêne forte (comprise entre les courbes d’indice Lden 70 et Lden 65. Toutefois, dans le cas où la courbe extérieure de la zone B du PEB approuvé de l’aérodrome est fixée à une valeur d’indice Lden inférieure à 65, cette valeur est retenue pour le plan de gêne sonore) ;
– une zone III de gêne modérée (comprise entre la limite extérieure de la zone II et la courbe d’indice Lden 55) ;
• les zones de bruit définies dans les CSB ; il s’agit des zones comprises entre les courbes isophones tracées à partir de 55 dB(A) en Lden et de 50 dB(A) en Ln puis, pour les valeurs supérieures, fixées de 5 en 5 dB(A) ;

Dans chacune de ces zones sont estimées les populations impactées et sont recensés les enjeux retenus pour la nuisance « Bruit » (établissement d’enseignement ou de santé) ;
• les courbes de bruit (ou courbes isophones) calculées pour la détermination des zonages ;
• les éléments ponctuels (établissements de santé ou d’enseignement) retenus comme enjeux dans les cartes stratégiques de bruit.

  • Lden = Indice (ou indicateur) de bruit représentant le niveau d’exposition totale au bruit
    • L : level (niveau) • d : day (journée) • e : evening (soirée) • n : night (nuit)
Suite à l'ouverture de notre nouveau portail le 04/02/2021 et en conformité avec le RGPD, votre ancien compte Crige a été supprimé. Nous vous invitons à recréer un compte si vous le souhaitez pour bénéficier de services du Crige
Retour haut de page