Évolution des volumes sédimentaires par différentiels bathymétriques

Dans le cadre du projet Space for Shore du programme Coastal Erosion lancé par l’Agence Spatiale Européenne, des caractéristiques physiques du littoral sont extraites par des procédés innovants depuis des images satellites de haute résolution. Ces informations spatialisées ont pour vocation d’aider les chercheurs dans leurs études et les aménageurs et décideurs dans la gestion du littoral, car elles ouvrent la voie vers un suivi haute fréquence des points côtiers sensibles et vers une meilleure connaissance des tendances d’évolution. Parmi les zones géographiques retenues dans ce projet, le littoral méditerranéen, en région Provence Alpes Côte d’Azur, occupe une place importante, avec l’ensemble du delta du Rhône (Camargue), un lot de données approfondies extraites sur les secteurs de la Lagune de Véran et de l’embouchure du Grand Rhône, la Baie des Lecques, le Golfe de Fréjus, et Juan-les-Pins.
Les analyses d’évolution bathymétrique d’une date à une autre ont été réalisées à partir d’images satellite SPOT, Sentinel 2 (S2A ou S2B) et Landsat (L8). Les résultats de ce jeu de données prennent la forme de volumes gagnés (valeurs positives = accumulation) et perdus (valeurs négatives = érosion) par surfaces. Les volumes et les surfaces associées sont renseignées dans la table attributaire de chaque donnée raster.
L’image satellite utilisée a été traitée au moyen d’une chaine de traitements comportant les étapes suivantes :
• pré-traitements (correction atmosphérique, correction du glint et création de masque par classification supervisée)
• création d’une carte des fonds par classification supervisée
• estimation de l’albedo,
• estimation des propriétés optiques apparentes de l’eau au large à partir des équations du modèle QAA de Lee (Lee et al., 2003)
• application du modèle QAB d’inversion de la hauteur d’eau (Capo et al., 2014),
• correction tidale.
L’ensemble des données ont été validées par F. Sabatier (Aix-Marseille Univ. – CEREGE), référent expert.
Les fichiers avec le préfixe RHO concernent le secteur de l’embouchure du Grand Rhône. Ceux avec le préfixe CAM concernent la Camargue entière. STR correspond au secteur du Golfe de Fréjus – Saint-Raphaël.
Obligation de citation : Produit numérique i-Sea 2020, projet financé par ESA Coastal Erosion

Retour haut de page